Les équipes

Projets

Hépatites B et C : pathogenèse et nouveaux traitements

Pour développer de nouvelles stratégies de prévention du CHC induit par HBV, il est indispensable de comprendre qu’elles sont pour ce virus les possibilités d'échappement initial et chronique à la pression immune et antivirale, induisant une tolérance immune et la persistance virale. L'étude des interactions virus-cellules et la caractérisation de la réponse immunitaire innée de l'hépatocyte à HBV devraient en effet contribuer à identifier les mécanismes impliqués dans la persistance virale et la transformation cellulaire. Par ailleurs, de nouvelles stratégies d'immunisation de patients infectés chroniquement par HBV et sous antiviraux sont aussi évaluées avec pour objectif d'augmenter les réponses T spécifiques. Les programmes de recherche in vitro visent à disséquer les modalités d'interaction entre HBV et les récepteurs de type Toll (TLR), ainsi que les voies de signalisation associées, de manière là aussi à renforcer l'immunité innée hépatique dans une perspective thérapeutique. Enfin, de nouvelles approches antivirales sont aussi évaluées sur des virus sauvages et mutants répliquant dans des lignées hépatocytaires. L’évaluation de nouvelles molécules et autres stratégies thérapeutiques (par exemple vaccin thérapeutique) des hépatites B chroniques est effectuée en pre-clinique grâce aux différents modèles cellulaires et surtout aux modèles animaux originaux développés au laboratoire (canard de Pékin infecté par DHBV et Marmotte Américaine infectée par WHV).

L'infection par HCV est, comme pour HBV, un facteur de risque important pour le développement du CHC. L'infection par ce virus modifie les caractéristiques du métabolisme glucidique et lipidique du foie, probablement afin de conférer aux virions HCV des propriétés protéiques et lipidiques particulières qui favoriseraient la persistance. Dans ce contexte, notre but est de mieux comprendre ces modifications au niveau cellulaire et de la particule infectieuse dans des modèles expérimentaux et à travers des études de recherche clinique. La modulation ciblée de facteurs ou de voies cellulaires que nous identifierons comme nécessaires voire bénéfiques à la production d’HCV par l'hépatocyte nous permettra de caractériser de nouvelles cibles moléculaires, mais aussi de nouveaux systèmes d'infection in vitro et in vivo pour ce virus. De tels systèmes seront en effet cruciaux pour comprendre de manière plus approfondie la pathogenèse de cette infection par HCV et son rôle dans le développement du CHC.

Des études translationnelles, de cohortes de patients, et autres essais thérapeutiques, sur les thèmes précédemment cités, sont également conduits en relation avec le service d’Hépato-Gastroentérologie de la Croix Rousse des Hospices Civils de Lyon (HCL) dans le cadre d’un centre de recherche clinique (CRC) récemment labellisé.

 

Figures présentant la problématique et les axes principaux de recherche de l’équipe

 

Contenu