Les équipes

Signalisation de l'échappement tumoral

Objectif général du département (Direction : Patrick Mehlen, Directeur-Adjoint : Laurent Bartholin)
Les cellules eucaryotes disposent de mécanismes de sauvegarde permettant de prévenir ou de bloquer une prolifération cellulaire aberrante suite à une activation mitogénique incontrôlée. Ces mécanismes onco-suppresseurs mènent généralement à une sénescence prématurée ou à une apoptose des cellules affectées.
Les travaux développés par les équipes de ce département ont pour objectifs de caractériser les voies de signalisation et les effecteurs impliqués dans ces processus de protection et d’identifier les mécanismes empruntés par les cellules pré-cancéreuses ou cancéreuses pour échapper à l’apoptose et à la sénescence au cours du développement tumoral. Un axe important de ce département est de replacer la contribution de l’environnement tumoral (fibroblastes associés aux tumeurs, angiogenèse tumorale, niche) dans ces mécanismes. Au-delà d’un intérêt cognitif, l’ambition de ces équipes est d’identifier et de valider de nouvelles cibles thérapeutiques.
Les principaux types de cancers étudiés par ces équipes sont les cancers du sein, les cancers du pancréas, les tumeurs endocrines et les sarcomes de l’enfant.

Ce département est composé de 5 équipes de recherche :
- Récepteurs à dépendance, cancer et développement. Direction Patrick Mehlen
- Mécanismes d’échappement à la sénescence. Direction David Bernard
- Dualité fonctionnelle dans les cancers pancréatiques et du tractus digestif. Direction Laurent Bartholin.
- Epigénétique et cancer. Direction Peter Mulligan
- BMP, niche tumorale et résistance. Direction Véronique Maguer-Satta

Contenu