Groupe Cédric Chaveroux - Nutritional stress response

Les cellules malignes sont caractérisées par un métabolisme altéré comparativement aux cellules normales, visant à favoriser leur prolifération dérégulée. En particulier, l'augmentation de l'absorption de nutriments et du flux métabolique, consécutive à l'activation de signaux oncogéniques tels que la voie RAS, favorise la production de biomasse et d’énergie. Cependant, au cours du développement du cancer, la demande élevée en nutriments et le système vasculaire mal organisé des tumeurs peuvent conduire à un épuisement nutritionnel du microenvironnement. De plus, les cellules tumorales sont parfois soumises à des traitements basés sur la privation nutritionnelle. Les mécanismes moléculaires sous-tendant la réponse des cellules tumorales à ces stress demeurent encore mal connus. Dans ce contexte, notre groupe s’appuie sur une expertise dans i) la modélisation in vivo et in vitro du microenvironnement nutritionnel altéré des tumeurs ainsi que ii) sa manipulation expérimentale afin d’étudier les mécanismes sous-jacents au destin des cellules tumorales lors de stress nutritionnel. En particulier, nous nous concentrons sur la pertinence de la voie de stress contrôlée par le senseur de nutriments : GCN2, et son ciblage pour les traitements anticancéreux.

CENTRE DE RECHERCHE EN CANCEROLOGIE DE LYON (CRCL)
UMR INSERM 1052 CNRS 5286 - CENTRE LEON BERARD
Copyright 2011. CRCL
SUIVEZ LES ACTUALITES
DU CRCL SUR TWITTER :