Onco-pharmacologie

Objectifs

Les objectifs de notre équipe sont d’étudier les interactions entre les médicaments anticancéreux et les cellules tumorales et de proposer de nouvelles approches thérapeutiques basées sur la connaissance de ces interactions. Nous étudions différents traitements (petites molécules, anticorps monoclonaux, immunoconjugués, immunomodulateurs…) sur des différents modèles de culture cellulaire simple, de co-culture, de bio-impression ou de modèles animaux, représentant aussi bien des hémopathies que des tumeurs solides.

Projets

Les médicaments anticancéreux font partie du microenvironnement tumoral d’un grand nombre de patients atteints de cancer du moment où ils reçoivent une chimiothérapie à base de petites molécules ou d’anticorps monoclonaux. Nous nous intéressons aux interactions entre ces médicaments et les cellules cancéreuses de la tumeur mais avec celles du microenvironnement (cellules immunitaires, fibroblastes, adipocytes…). Nos études concernent les mécanismes d’action et de résistance, de l’action des médicaments sur les cellules et des différentes cellules sur les médicaments et leur activité, ainsi que le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur la connaissance des mécanismes d’action et de résistance aux médicaments. Un deuxième aspect de notre recherche concerne l’étude des rôles dans la biologie de la cellule cancéreuse de certaines protéines identifiées au cours de ces travaux sur les médicaments. Nous avons une démarche qui inclut les études sur modèles cellulaires, modèles animaux, échantillons cliniques et la participation à une étude clinique. Notre équipe est constituée de chercheurs, enseignant-chercheurs, enseignant-chercheurs hospitaliers, de praticiens hospitaliers et d’une solide équipe technique en plus des étudiants en stage ou en doctorat, et nous avons de nombreuses collaborations avec des chimistes, modélisateurs, biologistes et partenaires industriels nous permettant d’être acteurs de l’innovation thérapeutique. Nous avons également des liens forts avec des services hospitaliers pour une recherche translationnelle et pour l’étude de facteurs pronostiques. Plusieurs sociétés ont été créées lors des dernières années avec une forte implication de personnes de notre équipe et sur la base de nos activités de recherche.

Nous ne nous limitons pas à une localisation tumorale ou un traitement précis, mais appliquons notre démarche de recherche dans différents projets. En voici quelques exemples :

  • Etude de la résistance aux anti-PD1/PD-L1 sur des modèles syngéniques de résistance in vivo. Ce projet permet de décrire la résistance avec les modifications au niveau des cellules tumorales et de l’infiltrat immunitaire, et de proposer des approches permettant de regagner une activité sur les modèles résistants.
  • Rôle des contraintes physiques dans le développement du cancer du pancréas et implication sur les traitements.
  • Utilisation de l’impression cellulaire 3D pour créer des modèles pertinents de plusieurs types cellulaires pour l’étude de l’activité d’agents anticancéreux.
  • Stratégie d’inhibition de la réparation de l’ADN au niveau d’interactions protéine-protéine permettant d’augmenter l’activité de certains traitements anticancéreux.
  • Rôle de translocations génétiques du cancer du poumon dans la réponse aux traitements ciblés.
  • Développement d’inhibiteurs de 5’-nucléotidases et étude du rôle de protéines du métabolisme nucléotidique dans la biologie de la cellule cancéreuse.
  • Stimulation du système immunitaire par des formulations de LPS ou du G-CSF dans des modèles précliniques et chez des patients (étude clinique en cours).
X

Membres de l'équipe

X

Publications